En 2020, le marché du vélo a bénéficié de vents forts

Dans la rue Rivoli, Paris, le 14 septembre 2020.

Vent derrière, en ligne droite et sans obstacles. Ainsi, en 2020, on peut qualifier la trajectoire du marché du vélo, dont les données ont été présentées jeudi 8 avril par Union sport et cycle, la principale fédération professionnelle du secteur. Le marché a progressé de 25%, atteignant un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards d’euros, un record selon «l’Observatoire du Cycle», que la profession publie chaque printemps. Le poids du secteur a donc plus que doublé depuis 2012.

Cette évolution remarquable se déroule dans un contexte très spécifique. La pandémie de Covid-19 a en effet entraîné une forte augmentation du cyclisme dans le monde, tant pour les déplacements quotidiens que pour les loisirs. Au printemps 2020, les autorités locales françaises ont créé des aménagements cyclables temporaires qui ont convaincu les usagers et qui se sont poursuivis au cours des prochains mois. Un vélo est apparu « Comme un geste de barrière, » car assis sur la selle, on reste à l’écart de la foule, « Et aussi comme geste de plaisir, » note Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers du vélo (FUB), qui s’occupe du développement de l’usage du vélo.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment la révolution du vélo a secoué les villes françaises

À l’échelle mondiale, la demande de vélos a considérablement augmenté, au point qu’elle a créé une tension sur les chaînes d’approvisionnement, principalement en Asie, et des délais de livraison prolongés. On parlait même de pénuries temporaires de moteurs d’entrée ou de certains accessoires comme les boîtes de vitesses. Cette forte demande a incité les revendeurs à abandonner la vente ou la suppression de stocks qu’ils effectuaient normalement en fin d’année, ce qui a mécaniquement fait grimper les prix.

Plus que jamais, la star du marché est le vélo électrique, dont 514672 unités ont été vendues en 2020

Dans ce contexte, tous les segments de marché sont en hausse. Près de 2,7 millions de vélos neufs ont été vendus en 2020. Ce n’est pas un record, mais l’augmentation a atteint 1,7% par rapport à 2019, lorsque les concessionnaires ont fermé leurs portes pendant les sept semaines de la première fermeture. « Il y a maintenant 25 millions de vélos en France, 40 millions si l’on ajoute ceux qui devraient être réparés. Il y en a environ 500 000 de plus chaque année. » dit Schneider.

Vous avez 52,15% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.



Source by [author_name]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *